Dans cet article, nous allons confronter la foi chrétienne à l’incinération !

Beaucoup de gens n’ont aucune idée de l’origine de l’incinération.  De nombreuses personnes ignorent également qui en sont les promoteurs et pourquoi on veut pousser les gens à incinérer leurs défunts.

Quelle attitude devons-nous avoir en tant que chrétiens ?

Il faut dire d’emblée que nous ne trouvons pas dans l’Écriture un texte précis qui dit : Tu ne pratiqueras pas l’incinération.  Cependant,  les données bibliques ne laissent aucun doute quant à la condamnation de cette pratique de plus en plus courante aujourd’hui dans notre société qui rejette les valeurs judéo-chrétiennes.

Pourquoi l’hindouisme , le bouddhisme et d’autres religions non chrétiennes pratiquent-elles l’incinération ?

A la base de cette pratique se trouve leur philosophie : le rejet de la doctrine chrétienne de la résurrection. Ces gens croient à la réincarnation.  Dans certains pays, incinérer le corps est considéré comme  une façon de libérer l’esprit du défunt. D’autres pratiquent l’incinération avec l’idée que si l’on brûle le corps, le défunt ne peut plus demeurer dans le voisinage et hanter les vivants.

Des peuples plus sophistiqués, comme les Grecs et les Romains, grandement en faveur de la crémation, avaient une conception peu élevée du corps et manifestaient un certain mépris à son égard. D’après leur philosophie,  le corps constitue une prison pour l’esprit. Il faut donc libérer l’esprit. La foi chrétienne reconnaît la dignité du corps et le respecte jusqu’au bout.

Sondons l’Écriture. Que dit -elle ?

Depuis les temps les plus anciens, l’ensevelissement a toujours été  la pratique approuvée par la Bible. C’est une constatation incontestable.. Même pour les criminels condamnés à la peine capitale, Dieu ordonne l’ensevelissement !  Jugez-en plutôt :

Deut 22/22 : Si l’on fait mourir un homme qui a commis un crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à un bois, son cadavre ne passera point la nuit sur le bois; mais tu l’enterreras le jour même…

Considérons ce qui est dit au sujet de certains personnages bibliques. Le sujet est vaste. Laissons-nous interpellés par la Bible et non pas par les idées qui circulent au sujet de la crémation. Nous commençons avec le père des croyants.

  • Abraham 

Dans Gen. 15/15 Dieu s’adresse à son serviteur  (ABRAM) : Toi, tu mourras en paix, tu iras en paix vers tes pères… Tu seras enseveli (enterré) après une heureuse vieillesse.

Ici nous avons la déclaration de Dieu : Tu seras enseveli (pas incinéré !)   Dieu est très précis quant à quant à la manière d’agir à l’égard du défunt..

  Genèse 25/8-10 – Abraham expira et mourut, après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours, et il fut recueilli auprès de son peuple.  Isaac et Ismaël, ses fils, l’enterrèrent dans la caverne de Macpéla, dans le champ d’Éphron, fils de Tsochar, le Héthien, vis-à-vis de Mamré. C’est le champ qu’Abraham avait acquis des fils de Heth. Là furent enterrés Abraham et Sara, sa femme

 Genèse 23/2 – Sara mourut à Kirjath-Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan; et Abraham vint pour mener deuil sur Sara et pour la pleurer. Abraham se leva de devant son mort, et parla ainsi aux fils de Heth :  Je suis étranger et habitant parmi vous; donnez -moi la possession d’un sépulcre chez vous, pour enterrer mon mort et l’ôter de devant moi.

  • Rachel

Gen 35/ 19 Rachel mourut, et elle fut enterrée sur le chemin d’Éphrata, qui est Bethléhem.  Jacob éleva un monument sur son sépulcre; c’est le monument du sépulcre de Rachel, qui existe encore aujourd’hui

  • Isaac

Gen  35/28 Les jours d’Isaac furent de cent quatre-vingts ans.  29 Il expira et mourut, et il fut recueilli auprès de son peuple, âgé et rassasié de jours, et Ésaü et Jacob, ses fils, l’enterrèrent.

  • Jacob

Gen 49/5   Joseph dit : Mon père m’a fait jurer, en disant: Voici, je vais mourir! Tu m’enterreras dans le sépulcre que je me suis acheté au pays de Canaan. Je voudrais donc y monter, pour enterrer mon père; et je reviendrai. (lire Genèse 50/1-13)

  • Joseph 

Gen :50/26 Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l’embauma, et on le mit dans un cercueil en Égypte. Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l’embauma, et on le mit dans un cercueil en Égypte

  • Moïse

 La mort de Moïse est particulièrement instructive. C’est Dieu qui s’est occupé du corps de Moïse.  C’est Dieu qui a enterré Moïse !

Deut 34/5-6 Moïse, serviteur de l’Éternel, mourut là, dans le pays de Moab, selon l’ordre de l’Éternel. Et l’Éternel l’enterra dans la vallée, au pays de Moab, vis-à-vis de Beth-Peor

  • Josué

Josué 24/29-30 : Après ces choses, Josué, fils de Nun, serviteur de l’Éternel, mourut, âgé de cent dix ans. On l’ensevelit dans le territoire qu’il avait eu en partage, à Thimnath-Sérach, dans la montagne d’Éphraïm, au nord de la montagne de Gaasch.

  • Éléazar

Josué 24/33 : Éléazar, fils d’Aaron, mourut, et on l’enterra à Guibeath -Phinées, qui avait été donnée à son fils Phinées, dans la montagne d’Éphraïm.

  • Samuel

1Samuel 25/1 : Samuel mourut. Tout Israël s’étant assemblé le pleura, et on l’enterra dans sa demeure à Rama.

  • David

1 Rois 2/10 : David se coucha avec ses pères, et il fut enterré dans la ville de David.

  • Jean-Baptiste

Matt 14/10-12 : … Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l ‘ensevelirent. Et ils allèrent l’annoncer à Jésus.

  • Etienne

Ac 8/2 : Des hommes pieux ensevelirent Étienne, et le pleurèrent à grand bruit.

  • Et surtout qu’en était-il de notre modèle parfait, du Seigneur Jésus ?

Il fut enseveli !  L’apôtre Paul  déclare :

1 Cor 15/3-4 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l ‘avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures;  qu ‘il a été enseveli, et qu ‘il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures.

Matt 27/57-59 :  Le soir étant venu, arriva un homme riche d ‘Arimathée, nommé Joseph, lequel était aussi disciple de Jésus. Il se rendit vers Pilate, et demanda le corps de Jésus. Et Pilate ordonna de le remettre. Joseph prit le corps, l ‘enveloppa d’un linceul blanc, et le déposa dans un sépulcre neuf, qu ‘il s’était fait tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l’entrée du sépulcre, et il s’en alla.

Nous savons que  tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance.

L’ESPERANCE CHRETIENNE

Rom 8/22-23 Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle seulement; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.

1 Cor 15/53 Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.

La doctrine de la résurrection est à la base de la pratique de l’ensevelissement. Nous croyons à la résurrection corporelle. C’est pour cette raison que nous ne nous affligeons pas comme les autres qui n ‘ont point d’espérance. Il faut méditer le passage magnifique de : 1 Thess 4/13-18.

A travers toute la Bible, nous constatons que la destruction d’un objet ou d’une personne par le feu (la crémation) est un signe de la colère de Dieu.

Le veau d’or brûlé

Ex 32/20 :Il prit le veau qu’ils avaient fait, et le brûla au feu; il le réduisit en poudre, répandit cette poudre à la surface de l’eau, et fit boire les enfants d’Israël.

Les fils d’Aaron

Lév 10/1-2 :  Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus; ils apportèrent devant l’Éternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné.  Alors le feu sortit de devant l’Éternel, et les consuma: ils moururent devant l’Éternel

Nombres 16/35 : Un feu sortit d’auprès de l’Éternel, et consuma les deux cent cinquante hommes qui offraient le parfum

Des images taillées

Deut 7/25 :  Vous brûlerez au feu les images taillées de leurs dieux.

2 Rois 10/26 : Ils tirèrent dehors les statues de la maison de Baal, et les brûlèrent.

Les réformes du roi Josias

2 Rois 23/ 15s Le roi Josias  renversa aussi l’autel qui était à Béthel, et le haut lieu qu’avait fait Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël; il brûla le haut lieu et le réduisit en poussière, et il brûla l’idole. Josias, s’étant tourné et ayant vu les sépulcres qui étaient là dans la montagne, envoya prendre les ossements des sépulcres, et il les brûla sur l’autel et le souilla, selon la parole de l’Éternel prononcée par l’homme de Dieu qui avait annoncé ces choses.

Remarque : Saisis d’une crainte respectueuse de Dieu et désireux de purifier les lieux souillés par les péchés d’abomination, le roi Josias envoya prendre les ossements dans les tombes et les brûla sur l’autel… Pourquoi ?  L’incinération avait pour but de montrer le dégoût, la colère, qu’avait inspiré la conduite coupable de ces impies. C’était le jugement sur leur infidélité  .JAMAIS on n’incinérait les gens pieux. La preuve ? Voir le verset ci après : 2 Rois 23/17-18 : Quant à l’homme de Dieu, laissez-le ; que personne ne touche à ses os.

  • Le cas d’Acan.  

L’incinération apparaît clairement comme “un châtiment”.

Josué 7/25-26 Josué dit: Pourquoi nous as-tu troublés ? L’Éternel te troublera aujourd’hui. Et tout Israël le lapida. On les brûla au feu, on les lapida, et l’on éleva sur Acan un grand monceau de pierres, qui subsiste encore aujourd’hui

ACAN fut brûlé – (incinéré) Pas de pitié. Pas de miséricorde. L’incinération avait pour but de montrer la haine du péché commis par cet homme et qui a eu pour Israël des conséquences désastreuses.

Amos 2/1 : Ainsi parle l’Éternel: À cause de trois crimes de Moab, Même de quatre, je ne révoque pas mon arrêt, Parce qu’il a brûlé, calciné les os du roi d’Édom.

 L’incinération est considérée comme UNE ATROCITE, une horreur, une abomination.

 Ne pas être enterré était un  considéré comme un malheur.

 Ps. 79/2-4 : O Dieu ! Les nations ont envahi ton héritage, Elles ont profané ton saint temple, Elles ont fait de Jérusalem un monceau de pierres.  Elles ont livré les cadavres de tes serviteurs en pâture aux oiseaux du ciel, La chair de tes fidèles aux bêtes de la terre; Elles ont versé leur sang comme de l’eau Tout autour de Jérusalem, Et il n’y a eu personne pour les enterrer   Personne pour les ENSEVELIR. !

Le Psalmiste se lamente ; il est affligé du sort réservé aux serviteurs de Dieu, aux fidèles. Il pleure car il n’y a eu  personne pour les ensevelir.

L’enterrement coûte trop cher !

C’est exact.  Mais méditons Jean 12/3s  Marie, ayant pris une livre d’un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux; et la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit:  Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum trois cents deniers, pour les donner aux pauvres ? Il disait cela, non qu ‘il se mît en peine des pauvres, mais parce qu ‘il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu’on y mettait. Mais Jésus dit: Laisse -la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture.

Dans ce passage mémorable, Jésus dit : Laisse la garder ou Elle a gardé ce parfum pour le jour de ma sépulture. (Matt.26/12)  En répandant ce parfum sur mon corps, dit Jésus, elle l’a fait pour ma sépulture.

  • Judas

le traître est mécontent ! Il se lève contre ce «gaspillage » et fait résonner et ressortit  l’aspect économique de la question. De même on entend dire aujourd’hui : «L’enterrement revient trop cher. C’est plus économique d’incinérer….Derrière la logique économique, il y a une autre logique qui se cache. Derrière la pratique de l’incinération se cache la pensée humaniste,  la philosophie matérialiste ou athée. Les gens ne sont pas tous conscients de cet aspect des choses.

 La question d’argent est certes importante. Toutefois L’argent n’est pas LE FACTEUR déterminant quand il s’agit de faire ce qui est AGREABLE au SEIGNEUR. Ne nous laissons pas séduire. David disait :  Je n’offrirai pas au Seigneur un sacrifice qui ne me coûte rien. !

  • Notre corps appartient au Seigneur.

Nous n’avons pas le droit de le détruire par le feu ou par tout autre moyen. L’incinération est le rejet, la négation de la doctrine chrétienne de la résurrection des morts et de la résurrection du corps. C’est  la manifestation de l’influence de la philosophie orientale et athée. L’Occident a été gagnée par l’humanisme athée. 

Un regard en arrière sur l’attitude des Pères de L’Église

L’histoire de L’Église  montre que  les Pères de L’Église ont condamné sans équivoque l’incinération.

POLYCARPE

L’évêque Polycarpe âgé de 86 ans fut tué par l’épée et son corps fut incinéré – brûlé – par les païens. Mais avant de mourir, il affirma sa foi dans la résurrection du corps et de l’âme à cause du Grand Souverain Sacrificateur Jésus.

Etre capable de donner une raison de notre attitude.

Naturellement, nous ne voulons pas imposer notre point de vue aux gens. Mais il est urgent pour nous chrétiens de rester fermes dans ce qui nous a été transmis et de préparer les gens à rencontrer le Seigneur. C’est la priorité des priorités car révolté ou soumis, il nous faut tous comparaître devant Lui…

Finalement ,  disent certaines personnes, que l’on soit enterré ou incinéré n’a pas d’importance. Dans un sens, cette phrase consensuelle n’est pas fausse. Toutefois, n’oublions jamais une chose. Nos actions ont très souvent une portée symbolique très importante.

La crémation ou l’ensevelissement est forcément un symbole éloquent de ce que l’on croit !

J. ATTA  NTIAMOA